soupirance.blog4ever.com

Soupirance

 Bienvenue dans l'Univers de Soupirance où vous pourrez découvrir la poésie sur différentes formes...
... un forum de partage sur les vidéos du net auquel vous pouvez participer...
... des échanges sur vos impressions, sur votre propre vision des textes que vous lirez...
Pour toute demande ou question, contactez-moi afin que nous puissions en discuter.

http://static.blog4ever.com/2011/07/511001/hr.png

  Les bases de la versification et quelques formes classiques de la poésie...

... pour écrire et comprend

υ——  —υυ—   —— υ

Voici un site où l'ensemble des bases sont réunis pour tous et toutes :

>>> Soupirance -  Règles de la Versification  <<<

http://static.blog4ever.com/2011/07/511001/hr.png

Les derniers commentaires...

  • Robert-Henri D. : Merci pour cette téléportation au-delà de la quatrième dimension... où l'âme sait trouver son... dans l'article L'Obscur en Soi
  • Lougris : Voilà un beau texte que j'ai pris plaisir à lire, merci. dans l'article Défi n°2 - Les-Mots-De-Montpellier
  • Lougris : L'obscur en soi ne demande qu'à se laisser découvrir....Joli poème. dans l'article L'Obscur en Soi
  • Lauriane : Merci Gabrielle pour tes mots sur ce calligramme. Mes amitiés, Lauriane dans l'article Papillons d'illusion...
  • Lauriane : Merci Merrouche pour tes mots sur ce calligramme. Mes amitiés, Lauriane dans l'article Papillons d'illusion...
  • Gabrielle.E : joli papillon à la courte vie s'égaie de l'horizon joli un très beau graphisme poétique qui ne... dans l'article Papillons d'illusion...
  • Merrouche : Libre comme un papillon, Qui fait le tour des horizons Sur chaque fleur, laisse son parfum Que... dans l'article Papillons d'illusion...

http://static.blog4ever.com/2011/07/511001/hr.png

 

http://static.blog4ever.com/2011/07/511001/hr.png

 

Les derniers écrits...

L'Obscur en Soi

Source : Photo-montage par mes soins   Du plus profond de soi, le jardin des étoiles noirs s’y cachent. Les perles illusoires, les pensées sombres et destructrices… Face. Face rase. Regard humble. Les pupilles vidées. L’iris se rétracte… Le plongeon au plus profond de son être… tourne l’entracte…   L’histoire sans fin s’écrie au fil des soupirs… des secrets… Le voyage vers les entrailles de l’...

Futile, vous dis-je ? ...

Un peu de soleil sur les jours sombres... Sourire, quand il fait froid dedans... Rire, un peu, beaucoup, naturellement. Prendre les joies en petitesses à l'ombre.   Tournoyer entre galères et soupirs au vent ; Eclats de rires sur les vers vides en dedans. Dehors, il fait beau. Le ciel est peu grisé. Dehors, l'air est frais. Les pas sont légers.   Chants d'oiseaux. Vols d'hirondelles. Ballets de mouettes. Champs dépourvus. Les saisons sont de belles ritournelles.  ...

Défi n°2 - Les-Mots-De-Montpellier

Défi n°2 : Ecrire un tautogramme en i le plus long possible - Blog :  Les mots de Montpellier    Ici… se lit le silence…   Il fut un temps où, Innombrablement, Il surplombait les mots…   Inévitablement, Il se brisa au premier cri Instantané… puis revient…   Il imita le soupir sans Idylle au vent… Incroyablement subtile…   Infondé… parfois, Intervalle en pause Imite l’...

Coeur en méditation

Si il fallait puiser au fond de nous-même… Qu’irons-nous chercher de si précieux ? Quel cristal de candeur, perle de marbre ? Que naîtrait de ces cendres ? D’une braise ?   Le soupçon d’un silence tombe telle une plume. Brisé par l’écho d’un rhume ? Le ciel s’enrhume… La clameur du silence flirte tel un futile pétale Virevoltant sur les brises invisibles et  ...

Puits de la Claire Lune

Sous ses airs médiévaux, le parfum bohème Des rameaux aux habits lugubres, chambrent Les fumées de candeur sous silence en clameur…   Des perles de pluie se déversent en quarantaine Sous les fleurs philosophèmes qui se cambrent… Douceur de l’indolence noircie sur triste splendeur.   Des branches mortes se cassent le point des pas Lourds. Somnolant… sur le tapis des bois morts… Quelqu’un avance…...

Essentiel

Il faut croire en ces mots Un labeur de langue maternelle Ce n’est pas grand-chose finalement Juste un bout de soi, en dedans.   Il faut croire en ses rêves Un songe d’illusion perpétuel Ce n’est pas grand-chose finalement Juste un bout d’évasion, intérieurement.   Il faut croire en ses mots Un champ de dérision, pas vraiment. Une pluie des océans… abondant. Le train vers les vallées chancelle…...

Lettre dans le vent...

Un vieux chiffon avec quelques mots S’envolent de cimes en cimes, De collines en collines, de vallée en vallée De mer en mer, traversant les océans….   Sans répit, au souffle d’un long voyage Au grès d’un si long sillage… suspendu au nuage. L’encre a gravé le message oublié, D’une histoire inachevée, emporté….   Sans répit, aux accords des murs du son…...

  http://static.blog4ever.com/2011/07/511001/hr.png

 

 

  http://static.blog4ever.com/2011/07/511001/partenaires.jpg artfichier_511001_2338937_201306193110741.png 

http://static.blog4ever.com/2011/07/511001/hr.png

 


 


  Nombre de Visiteurs : 137158

 http://static.blog4ever.com/2011/07/511001/hr.png

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser