soupirance.blog4ever.com

Soupirance

Un bouquet de fleur.

Un bouquet de fleurs.

 

Un arôme de parfum… des, flagrantes, roses noires,

La sobriété sanguinaire portait sur la tige…

Laisse un goût perplexe sur l’apparence qui se fige.

Des dentelles d’ébènes ensorcellent leur histoire...

 

… pivoines fantomatiques gardent en mémoire

Leurs craintes et leurs sourires ont frôlé le prestige

Aux jours et leurs matins de rosée ; partis en voltige…

Vasée, coupée… lessivée… elles tombent de désespoir…

 

Un soir sous la chandelle : une d’elles se retrouve tête

Dans l’eau. Au fil du temps, l’espérance reprend racine.

Vivre de cristal et d’amour, bientôt sa mise en terre…

 

Renaissance parmi les fleurs comme la glycine…

Cette joliesse s’épanouit auprès des esthètes.

Sa robe n’est plus obscure, mais vermeille écarlate.

 

 

 

 

 


Texte : Tous droits réservés - 2014 - Lauriane Lopès


06/06/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres