soupirance.blog4ever.com

Soupirance

Sur un air d’océan....

 

L’aventure au soin d‘une harpe. Les mots somnolent sur les cordes de la harpe.

Comme si le silence suffisait pour contempler le message dans une langue qui n’est qu’autre celle de l’âme.

 

Juste quelques fredonnement s comme si un piano l’accompagnait au loin… et …

 

Et un sourire ensoleillé se couchant dans un horizon de lumière. Une pensée, celle d’un rêve inachevé.

Un songe. Celui d’une journée infinie. Un mot. Non… juste le souffle d’un soupir qui s’expire…

 

Suivre…. Juste si s’ouvre les éclatantes pierres précieuses gardant les portes de l’océan. Un calme plat alors s’incruste sur la surface évasive… La « chicorée rameuse » laisse entendre l’appel des eaux salées, sans en dire d’avantage. Certains diront que ce curieux coquillage vous fait entendre battre votre cœur. Mais si le cœur est un éternel océan. Alors les sentiments sont les fléaux de la vie.

 

 

 

Chicoreus ramosus


Texte : Tous droits réservés - 2012 - Lauriane Lopès


14/09/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres