soupirance.blog4ever.com

Soupirance

Lumignon Dansant (sans "e")

« Au cri du sanglot, un obscur soupir laissa la confusion dans l’anonymat.
Un bruit sourd gagna son puits au chagrin sans fin…
La condamnation aux murs d’abandons… au sol vacant. »

Vagabond divagant sans corps flâna dans sa mort.
Un diamant dans la nuit  s’absorba dans un  noir profond…

Aucun jour marqua l’an naissant, l’an disparu…
Autour s’afficha un bois d’illusion…
Dans un portait nu où  au gris charbon
Vola dans l’air sous un brouillard lourd…

Un cosmos  s’y traça aux points du souhait…

« Au cri du sanglot, un obscur soupir laissa la confusion dans l’anonymat.
Un bruit sourd gagna son puits au chagrin sans fin…
La condamnation aux murs  d’abandons… au sol vacant. »

Nul ami, nul inconnu au climat  au plus profond du soir.
Au marais navigua tout caillou dormant, sans bruit.

Un naïf ruban chanta un rayon à la raison
Son courant d’imagination par l’inspiration
Pour la fin d’un mal maudit : sa prison.
Un lumignon dansant s’affaiblit dans sa disparition…

 Un cosmos  s’y traça aux points du souhait…

« Au cri du sanglot, un obscur soupir laissa la confusion dans l’anonymat.
Un bruit sourd gagna son puits au chagrin sans fin…
La condamnation aux murs d’abandons… au sol vacant. »

Tous droits réservés - 2012 - Lauriane Lopès


17/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres