soupirance.blog4ever.com

Soupirance

Le Paon et sa roue d’infortune.


En un coup d’éventail, tournent les yeux, tournent.
Dans sa demi-lune, ce mi-visage veille.
Et l’autre moitié, tout doucement, sommeille.
Ainsi, cent mirettes dans la roue séjournent.

Tête céruléenne soutient sans que détourne
L’aigrette couronne, portant plume sans ciel
Nacré de séduction,  toute splendeur s’éveille.
Le regard accroche. La dentelle contourne.

En le spectre d’Argos signe Fidélité.
La dentellière calaisienne la soigne
Avec la finesse et l’éclat re-contemplés.

Le mauvais œil tache le charme d’amertume
Comme la boite d’or maudite par coutume
Dont l’apport n’offre que le regret qui se gagne.

 

 


Texte : Tous droits réservés - 2012 - Lauriane Lopès


05/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres